Historique

1972

Fondé par Paul Frochaux, Le Madrigal réunit à l’origine des choristes du Landeron issus du mouvement de jeunesse l’Avenir. Préférence est alors donnée à la période de la Renaissance, d’où le choeur a tiré son nom.

1979

Réginald Mottet reprend la direction; le répertoire s’élargit et le chef donne au Madrigal un goût de qualité qui ne le quittera plus.

1984

Lors du concours “Chanter Neuchâtel”, il interprète “Tout au long du Doubs”, de Vincent Girod, qui obtient les faveurs du public; la pièce est devenue depuis un “hit” des chorales neuchâteloises.

1989

Michel Jaquier succède à Réginald Mottet lorsque celui-ci choisit de s’en aller.

1991

Bernard Guye quitte son registre de basse pour gagner le pupitre. Eclectique par nature, ce directeur ouvre de nouveaux horizons; tout en restant fidèle à la Renaissance et au répertoire populaire, Le Madrigal se familiarise avec Francis Poulenc, à la musique française et contemporaine, approfondit la période romantique, se frotte quelque peu au gospel et s’initie au mystère des voix slaves, et même bulgares.

2000

Participation à la Fête fédérale de chant à Sion.
Cette année marque également un changement de direction à la tête du Madrigal. Louis-Marc Crausaz reprend la direction du chœur. C’est avec la rigueur, le doigté, l’émotion et la finesse qui le caractérisent que ce pianiste, compositeur et chef de chœurs fribourgeois réussit à monter d’un cran encore la qualité du chœur. Le répertoire s’enrichit de pièces de plus en plus exigeantes et parfois audacieuses.

2002

Participation à la création musicale « Dame Helvétie » dans le cadre de l’exposition nationale Expo02.

2008

Fête fédérale de chant à Weinfelden. Le Madrigal en revient avec une mention « excellent ».

2009

Voyage à Vérone pour participer à son concours choral. Retour avec une mention « argent ».

2015

Le Madrigal sort de sa formation habituelle pour un projet de Double-Chœur avec Sobalte, un chœur vaudois.

2019

Le Madrigal s’écarte à nouveau de son répertoire a cappella et par cœur pour s’entourer de 5 instrumentistes et d’une soliste dans son projet « de Charpentier à Gjeilo ».

2020-2021

Le Madrigal recherche d’autres choristes et double son effectif pour son projet « Mozart-Zelenka ». Projet accompagné d’un orchestre et de quatre solistes. Après de multiples interruptions, reports et reprises dus à la pandémie, les concerts peuvent finalement se donner en janvier 2022.

2022

Cette année marque les 50 ans du Madrigal, un jubilé dignement fêté tout au long de l’année. Après les concerts d’ouverture « Mozart-Zelenka », un souper-concert est organisé avec les anciens choristes et les membres-amis du chœur. C’est finalement un Festival-Concerts de gala qui clôt les festivités en adjoignant au Madrigal six autres chœurs du canton (dont deux chœurs d’enfants) autour de onze créations de Noël composées tout exprès pour l’occasion par dix compositeurs neuchâtelois et Louis-Marc Crausaz (pour le chant d’ensemble).