Direction

DSC_4121Louis-Marc Crausaz est né à Fribourg en 1961. Son amour du chant et de la musique s’est développé dès son enfance par sa participation aux choeurs d’enfants Les Marmousets (direction J. Menétrey) et aux Petits chanteurs de Fribourg (direction Pierre Kaelin).
Puis, au sein du Choeur Saint-Michel et du Choeur des XVI, dirigés par André Ducret, est né le désir de pratiquer la direction chorale et de s’adonner totalement à la musique.

Sa première réelle composition obtiendra le Prix du Jury du Concours de composition de chants de Noël “L’Etoile d’Or” en 1982. Depuis lors, il a signé une centaine d’opus, dans différents styles, autant profanes que religieux. Entre autres, il a écrit la Messe en l’honneur de Notre-Dame de l’Evi pour choeur mixte, cuivres et orgues, créée en 1989 lors des Céciliennes de l’Intyamon. L’ oratorio, Un peu d’hier et d’aujourd’hui, pour choeurs mixtes, choeur de dames, choeur d’hommes et choeur d’enfants, solistes et brass band, a été créé en 1988 à Gruyères. Plus récemment, il compose des musiques de spectacles et de théâtres ainsi qu’un grand hommage à l’Abbé Bovet à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort par une création ad hoc : Ne pleure plus, Jeannette, sur un texte de Louis Despont.

Louis-Marc Crausaz reçoit le prix du public lors du premier concours de composition du groupe des Costumes et Coutumes de Fribourg en 1998 pour On bocon surf, sur un texte de Chantal Scyboz.

Lors de l’Expo 02, il réunit ses 5 chœurs pour une création haute en couleurs de Thierry Bezançon – Dame Helvetia – pour laquelle il est nommé chef préparateur des chœurs. Le tout fut dirigé par Vincent Baroni à qui l’on doit l’arrangement inédit du Requiem de Mozart pour orchestre de cuivres que Louis-Marc Crausaz créera avec 170 chanteurs en 2005, accompagné par le brass band de Lignières.

Grand amateur de tous les styles de musiques chorales, il a la chance de diriger, tout en enseignant le piano au Conservatoire de Fribourg, la Chanson des Quatre Saisons (Corminboeuf, FR), le Madrigal du Landeron (NE), le choeur symphonique de Fribourg, Lè Tsêrdziniolè (Treyvaux, FR) et Upsilon (Estavayer-le-Lac, FR). Ces ensembles lui donnent ainsi la possibilité de s’adonner à tous les styles allant de la musique religieuse aux spectacles de création contemporaine.